AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Stupid Father••• R.Gosling, J.Dornan, A.Nichols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daisy Laurensot

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Stupid Father••• R.Gosling, J.Dornan, A.Nichols   Dim 25 Jan - 15:57


© Bazzart (Princess' ,Chuckolat & Loveboyz)

• Prénom, nom : Mathias, ADELAÏDE – Tout à fait négociable.
• Age : 26-27 ans
• Caractère :
    Maitrisant le sarcasme comme l’on pourrait maitriser les arts martiaux, ce jeune père et d’une fraicheur à vous en glacer le sang. Lorsqu’on lui parle, il donne souvent l’impression d’être absent, ne vous écoutant que d’une seule oreille, allant même parfois jusqu’à ne rien écouter de vos charabia. Par contre, lorsqu’il a affaire avec une jolie et séduisante femme il en ait tout autre. Sa nature de Gentleman prend le dessus, du moins lorsque la personne en face de lui ignore le fait qu’il soit père bien évidemment. Ça change tout sinon. En effet, Mathias mène « une double vie », lorsqu’il est en présence de son fils, il récent le besoin de le surprotéger et il en perd toute liberté, tandis que lorsqu’il est seul en présence d’une jolie femme son coté charmeur reprend le dessus, il exprime le besoin de séduire et charmer sans pour autant vouloir allé bien loin avec la gente féminine.

• Nature de la relation :

    Quoi de pire pour une instit’ que de devoir convoquer les parents d’un élève perturbateur. Ce fut le cas de Dorian, le fils de Mathias. Etant bonne élève, celui-ci se montre très agressif envers ces jeunes camarades. Cette histoire remonte à l’année dernière, lorsque notre jeune maitresse assurée les classes élémentaires. Ne pouvant plus assurer correctement ses cours à cause d’un élève faisant régner l’affolement dans sa classe, elle décide de prendre des mesures en appelant à son père.

    Discours de leur entretien


    DAISY : Désolé du dérangement, mais il fallait absolument que je m’entretienne avec vous d’un sujet qui me tient à cœur. Voila, je suis, vous ne devez pas l’ignorer, Mademoiselle Laurensot l’institutrice de votre fils.

    MATHIAS : Enchanté, vous ne devez pas l’ignorer, je suis Monsieur Adelaïde le père de mon fils.

    Ciblant rapidement l’ironie, la jeune maitresse se sentit légèrement offusqué, mais ne laissa rien apparaître. Puisque monsieur prenait tout à la légere. Elle tourna des yeux, sortant de son casier un livret. Le livret que tout les maitres et maitresses ont. Le posant sur la table, elle tourna rapidement les feuilles jusqu’à tomber sur le cas de Dorian.

    DAISY : 10/10 en Sport, 2/10 en maths, 5/10 en écriture… Dorian ne fait aucun effort en classe, il est plutôt intéressé par le tripotage des cheveux de ses voisines qu’écouter tranquillement ce que je dis. Je suis obligé d’interrompre à chaque fois mes cours pour le gronder. Aucune sanction prise n’a d’effet sur lui. Moi qui pensais que la suppression des récréations allaient pouvoir le calmer, il a y prendre gout. Finissant par reprendre son souffle, d’un ton plus calme. Monsieur Adelaïde, votre fils souffre t-il de quelque chose. Vous savez que la super-activité peut être considérer comme une maladie.

    MATHIAS : MON Fils est un enfant normal. Je vous interdis de dire quelque chose de ce genre.

    Baissant les yeux, elle avait compris avoir touché un point sensible, ce qui la mis également mal à l’aise. Elle tentait pourtant de rester froide, bien que le cas de cet enfant la bouleversé quelque peu. Elle reposa pourtant son regard sur l’homme.

    DAISY : Excusez moi je ne voulais vous offenser. Je pensais juste que…
    Lui coupe la parole.
    MATHIAS : Et bien ne pensez plus ! Laissez moi ma petite femme vous compter l’histoire de mon fils si ça peut réveiller en vous les quelques neurones qui se trimballe dans votre misérable petit cerveau.

    Ahurit. L’expression de la jeune institutrice changea rapidement. Ses sourcils ne formant presqu’une ligne droite à force de les froncer, le seul son qu’elle pu émettre fut un :

    DAISY : Excusez-moi ?
    MATHIAS : Ma femme nous a quitté lui et moi, il y a de cela 5 mois jour pour jour regagnant le ciel. Et je n’ai su de quelle façon l’expliquer à un enfant de 6 ans, si ce n’est de tout remettre sur le dos de cette dernière. Vous ne pouvez imaginer à quel point il était proche de sa mère ce petit gaillard. Et si je pouvais, j’aurais échangé ma place contre la sienne sans remord. Vous savez mademoiselle l’institutrice, vos préjugés j’en ai ras le c*l. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser.

    Vous parlez d’un chaos, les yeux de Daisy luisaient d’émotion. C’était l’histoire la plus triste qu’elle n’avait jamais entendu. Lui rappelant presque la sienne. Le père avait également l’air d’en souffrir, alors qu’il regagnait le couloir, elle l’interpella rapidement :

    DAISY : Attendez ! S’il vous plait…
    MATHIAS : Que voulez vous, cette histoire ne vous a pas suffit. Vous voulez peut être que je vous compte comment le cancer s’en est prit à ma femme ?
    DAISY :Non s’il vous plait. Je tiens à m’excuser de mon comportement, jamais je n’aurais imaginé tout cela. Je vous en conjure monsieur Adelaïde que mes intentions n’étaient en aucun cas mauvaise.
    MATHIAS : Et bien, si ce n’est que ça. Bonne fin de journée ma petite dame.

    Le lendemain, Daisy s’était absentée. Jusqu’au jour, où par le biais du carnet de correspondance elle eut une demande de rendez vous. Malgré que le mot professionnel fût écrit en gros, elle fut ravie de l’invitation.


• Récapitulatif : Bien que leur relation ne se limite à professionnelle. La jeune institutrice conspirait par l’histoire du père de son élève se voit accepter des rendez vous qui ressemble de près (comme de loin) à des rendez vous galant. Chose qui risque de compromettre son post d’institutrice si l’information venait à faire écho à l’administration de l’école. Mais il faut dire que cette histoire l’intrigue tellement qu’elle en oubli la moitié de ses principes.

• Avatar : Ryan Gosling, Jamie Dornan, Austin Nichols


Personne active s'il vous plait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stupid Father••• R.Gosling, J.Dornan, A.Nichols
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ─ Liste des Avatars Pris.
» Welcome in my stupid world ♫
» stupid comments by hillary clinton!!!!
» (M/PRIS) RYAN GOSLING
» Because I'm so stupid [Yong Ran]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUDBURY SQUARE :: BIENVENUE AU CANADA :: MESDAMES ET MESSIEURS-
Sauter vers: