AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Daisy •• Crazy Beautiful (F)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daisy Laurensot

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   Ven 23 Jan - 20:57




    •• CARTE D’IDENTITE

      • Nom : Laurensot. Hérité de sa mère étant donné qu’elle est née sous père X. C’est un nom aux multiples dérivés qui cela dit est très réparti dans la région québécoise.
      • Prénoms : Daisy, Pauline, Angie. Daisy fut le prénom que sa mère a toujours voulu donner si elle venait à avoir une fille. Quant aux prénoms de Pauline et Angie, et bien disons que le hasard y a été pour quelque chose. Pour être plus précis, le premier croissant qu’elle avait engloutit après l’accouchement parvenait de la célèbre boulangerie-pâtisserie Paul, tandis qu’Angie en hommage à la chanson des Rolling Stone passant le jour où elle avait appris qu’elle était enceinte.
      • Surnoms : Day, c’est généralement comme ça qu’on l’appelle. N’oubliez surtout pas de bien mettre l’accent sur le y.
      • Date de naissance : Elle voit le jour le 15 février 1984 à 16h43, le lendemain de la fête des amoureux.
      • Lieu de naissance : Elle est née à Montréal. Le pays d’origine de sa mère qu’elle avait quelques temps quittée pour s’installer en Amérique.
      • Etudes : Depuis toute petite Daisy a toujours voulu devenir maîtresse d’école. Bien qu’elle est longuement hésité après son bac (étant donné qu’elle a toujours été dans une école au système français) elle a décidé de réaliser l’un ses rêves d’enfants. Après donc trois ans d’études universitaires, puis finit par passer un concours où elle obtient son diplôme. Il ne lui fallu qu’un bout de temps pour se ligoter un job en temps qu’institutrice dans une petite école sur l’ile de Vancouver.
      • Occupation : Et bien ne travaillant que jusqu’à 4h de l’après midi, elle a largement le temps de faire ce que bon lui semble faisable. Vivant donc depuis presque 2 ans sur l’île avec son Shar Pei aka Elky, elle commence à apprécier l’endroit ne se sentant pas trop dépaysée de Montréal.


    •• ESQUISSE PSYCHOLOGIQUE

      • Il vaut mieux un seul ami qu'une dizaine de potes : OUI [] NON [♦️]
      • La vie semble s’être transformée en une routine quotidienne : OUI [] NON [♦️]
      • L’argent va et vient, mais ne reste pas dans les mains : OUI [♦️] NON []
      • L’amour ne signifie rien, c’est un mot du dictionnaire : OUI [] NON [♦️]
      • Homme et femmes égaux pour un monde meilleur : OUI [♦️] NON []
      • Seul on avance plus vite, à deux on avance plus loin : OUI [♦️] NON []
      • L’intelligence est secondaire, le physique est primordial : OUI [] NON [♦️]
      • La religion est essentielle pour une vie dans le droit chemin : OUI [] NON [♦️]

      • Nombre de OUI, nombre de NON : 5 non pour 3 oui

      • Signification des résultats :Un maximum de Non. « Vous êtes Cartésien moderne
      Vous avez les pieds sur terre et ne vous faîtes que rarement des films. Tant que les choses ne sont pas prouvées vous refusez d’y croire, vous avez un sens de logique très développé. Vous avez une grande culture générale de part votre jeune âge, en effet lorsqu’on vous demande ce que vous pensez du bonheur, vous n’êtes pas du genre à vous arrêter sur un court arguments non développé. De nature très patiente également, vous ne supportez cependant pas la discrimination et autre ségrégation du genre. On dit de vous que vous êtes aussi très sociable et refusait la solitude. Enfin vous approuvez la citation suivante de Christina dans Grey’s Anatomy " le cœur est un organe, une pompe qui sert à faire circuler le sang et qui a parfois des ratés mais qui ne parle pas .T'as déjà vu un cœur avec des lèvres ? ". Et oui, il faut dire qu’en amour vous n’avez jamais été très chanceux, cela dit ne vous découragez pas.




    •• SUCRE SALE

      • Pays préféré :« Et bien, si j’étais un pays je serai l’Egypte », en effet toujours fascinée par les pyramides, Pharaon et surtout par la reine Cléopâtre. Daisy a toujours été attiré par ce pays, cela dit étant également très claustrophobe elle n’ignore pas que la visite des lieux risque d’être difficile pour elle.
      • Ville préférée :« Paris », « Venise », « Barcelona », à vrai dire elle aime à peut près toutes les grande villes touristiques et latines par la même occasion. Alors que Paris et Venise sont deux villes romantiques, elle les apprécie plutôt pour le grand édifice. Quant à Barcelone, elle a eu l’occasion d’y vivre 2 mois lors d’un échange linguistique lorsqu’elle était encore lycéenne.
      • Saison préférée :« Le printemps, c’est une saison qui m’inspire tellement. D’abord la renaissance de fleurs et feuilles d’arbres, malgré le pollen qui me pique le nez, cette époque de l’année reste ma préférée. » - écrit sur son journal de bord. Le 15 avril 2007.
      • Odeur préférée :Les parfums discret et sans alcool, notamment ceux qu’on achète pour des nouveaux née. Cela dit, elle a aussi un gros faible pour les parfums pour homme lui apportant un sentiment de sécurité et de bien être.
      • Couleur préférée :« J’ai toujours eu un faible pour le rouge », c’est ce qu’avoue la jolie brune. Pourtant les seuls fois où elle ose avoir du rouge sur elle, c’est lorsqu’elle corrige les exercices de ses élèves ou lors d’une soirée.
      • Bouquin préféré :« Je lis souvent les contes philosophique de Voltaire. Cela dit à cause de mon travail il m’arrive aussi de lire du Grimm et du Charles. »
      • Style musical préféré :Elle passe du classique à la pop sans trop de problème. Aimant également le rock, elle n’hésite pas à se rendre à des concerts de grand groupe. Cela dit, elle trouve fade la musique qu’on passe de nos jours en boîtes, surtout la techno (ne lui trouvant aucun rythme).
      • Groupe/chanteur préféré :Native d’une maman ex-hippie, elle a grandi avec du Jimi Hendrix, The Doors mais aussi avec de nombreux tubes de Beatles. Cela dit, son adolescence elle a passé parmi des classiques, ayant toujours été attiré par le piano, elle n’avait pas honte d’acheter du Mozart tandis que ses copines faisaient les groupies en jurant de se marier avec un membre de Backstreet Boys.
      • Citation préférée :« La réalité n'est autre que le reflet de notre regard ».
      • Film préféré :Tous les films comiques. Elle n’aime pas du tout les films tragiques qui à la fin vous donne envie de vous tirer une balle. Sauf peut être le film : Il faut sauver le soldat Ryan, qui l’a tout ému.
      • Acteur préféré :George Clooney pardi ! Allergique par contre à Tom Cruise et Brad Pitt et ne comprenant pas pourquoi les autres en raffolent. Il faut dire que son cœur ne bat que pour le docteur Ross, combien de fois a-t-elle envié cette Carol Hathaway.
      • Objet préféré :Son stylo rose. Qu’est ce qu’elle l’adore ce stylo qui écrit en rose. Elle l’utilise pour corriger les copies de ses élèves, mais également comme stylo de poche. Il faut dire que l’encre commence à manquer à force de l’utiliser.
      • Sentiment préféré :La monté d’adrénaline. Un sentiment qu’elle a à chaque fois qu’elle fait quelques chose que son cerveau juge imprudent.


    •• GENERIQUE DE FIN
      • Célébrité : Minka Kelly
      • Pseudo/surnom : Mila
      • Comment avez-vous connu SS ? : Sur Bazzart =)
      • Commentaires/suggestions : Je suis tombé amoureuse !


Dernière édition par Daisy Laurensot le Jeu 29 Jan - 19:48, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Laurensot

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   Ven 23 Jan - 20:59

    •• UNE HISTOIRE DE DETAILS

      ▪️ Comme la plupart des gauchers, elle tient sont stylo d’une façon particulière. La main légèrement tordu en écrivant penché en restant toute fois lisible.
      ▪️ Elle a soutenu Barack Obama bien qu’elle n’avait pas pu voter étant donné qu’elle est canadienne.
      ▪️ Elle n’a pas son permis de conduire, elle se déplace donc grâce par scooter.
      ▪️ Elle ne dit jamais de gros mots ayant été habitué à se retrouver en présence d’enfant. Elle ne jure que par Zut, Saperlipopette et parfois par Tabernacle.
      ▪️ Etant petite de taille, elle triche constamment en marchant avec des talons. Elle ne possède qu’une paire de basket.
      ▪️ Accro aux séries policières. Adolescente, elle avait pensé à faire flic, cependant sa mère l’en dissuada.
      ▪️ Qui n’a jamais regardé Desperates Housewives sans pleurer ? En tout cas, elle n’échappe pas à la règle.
      ▪️ Elle a des pyjamas ridicules.
      ▪️ Elle a déjà eu affaire à un orthophoniste étant donné qu’elle zozotait jusqu’à l’âge de 16 ans.
      ▪️ Elle parle bien le français et l’anglais. Cependant l’espagnol lui apporte quelques difficultés.
      ▪️ Elle aime son chien.
      ▪️ N’a aucun don particulier.
      ▪️ Chante faux.
      ▪️ Dessine comme lorsqu’elle avait 5 ans.
      ▪️ Ne sait pas danser, attention à vos pieds messieurs.
      ▪️ Elle est claustrophobe.
      ▪️ Elle a lu la saga de Stephenie Meyer
      ▪️ Elle sait dire l’alphabet à l’envers
      ▪️ Excellente cuisinière.
      ▪️ Son truc c’est la pâtisserie, elle est douée pour faire des gâteaux au macaron et des tartes aux citrons.
      ▪️ Elle aime sa maman.
      ▪️ Nulle en sport. Jamais on n’a vu une catastrophe ambulante comme elle.
      ▪️ Adolescente, elle s’est retrouvé en garde à vue pour avoir tagguer une voiture de flic lors d’une manifestation contre une affaire juridique qui avait mal tourné au Québec.
      ▪️ Un vrai cœur d’artichaut, rare sont les filles qui tombe autant de fois amoureuses en un temps très limité.
      ▪️ Lorsqu’elle était au lycée, elle n’avait pas la côte auprès des garçons. C’était plutôt, la meilleure amie des filles qui en avait.
      ▪️ Elle regarde des dessins animés le matin.
      ▪️ Elle n’aime pas les Pokémon.
      ▪️ Ni Dora l’exploratrice.
      ▪️ Elle voudrait avoir un enfant, reste à trouver le partenaire.
      ▪️ Elle a porté un appareil dentaire.
      ▪️ Et des lunettes aussi, maintenant les lentilles font l’affaire.
      ▪️ Elle a deux vilains tic celui de pianoté avec ses ongles sur du bois, et celui de faire de vilaine grimace lorsqu’elle est contrariée.
      ▪️ Elle est hypocandriaque.



•• AUTOBIOGRAPHIE

    • Contexte familial :

      « Je suis née sans avoir connu mon père. A vrai dire, il n’a jamais souhaité me connaître. Etant trop jeune et peu responsable, il avait insisté pour que ma mère avorte. Chose qu’elle ne fit évidemment puisque je suis là. A l’époque, ils faisaient tout deux parti de groupes hippies. Pourtant 22 ans, je ne trouve pas ça jeune pour être parent. Bref, si tel était son choix je ne peux que me résoudre à le respecter. Enfant, j’avais du mal à comprendre pourquoi je n’avais pas de papa comme les autres enfants. J’aurais voulu que quelqu’un m’apprenne à jouer du baseball, ou qui me gronde en voyant mon bulletin. Je n’ai pour cela pu que compter sur ma mère et ses innombrables maris. Il faut dire que lorsque je vivais chez elle, je me sentais plutôt mal à l’aise envers ses copains. Je ne leur ai d’ailleurs jamais adressé la parole si ce n’est les formules de politesse. Pourtant ça n’empêche pas que j’ai toujours été très moche de ma mère, et je lui dois bien plus que la vie. C’est d’ailleurs peut être la seule famille que j’ai. [...]J’ai appris il y a pas très longtemps que 4 ans après ma naissance, mon père avait refait sa vie à Washington avec une Amérique, ils ont eu un fils : Jason. Mais je n’ai pas cherché à en savoir plus, étant donné que je ne l’avait découvert que par le biais d’un ami en commun de mes parents. C’est d’ailleurs lui qui m’a fourni la seule et unique photo que j’ai de mon géniteur. Un vieux gaillard à la barbe blanche cheveux long (on dirait tarzan), cependant c’est un bel homme, et je comprends la dépression de ma mère après son départ, d’après ma grand-mère (qui aujourd’hui me voit du paradis), elle n’étais plus apte de s’occuper de moi pendant presque 1 ans. Tout ce temps ce fut Mami Donna qui le faisait, me donnant le biberon et changeant ma couche. Je lui suis très reconnaissante d’ailleurs... »

    Journal de Bord – 14 mars 2008


    • Anecdote de l’enfance/adolescence :
      « Grimpe espèce de trouillarde », avait crié le jeune hispanique en me pointant du doigt, un léger sourire défieur se dessinait sur ses lèvres. Ma mère m’avait toujours interdit d’imiter ce petit chenapan, qui n’était autre que le fils de sa meilleure amie. Mais je me sentais toujours dans l’obligation de l’impressionner, d’autant plus que ses petits yeux en amende m’avait fait connaître le vrai amour prématurément. Je regardai à ma gauche et ma droite hésitante, en espérant qu’aucun adulte ne guète la bêtise que j’allais commettre pour Alberto. Je me rappelle également du short rouge que je portais, très moche d’ailleurs, et pourtant je m’entêtais à l’aimer. Je tendis donc la main à mon amoureux, bien que nos sentiments n’étaient guère réciproque puisque je n’étais à ces yeux qu’un petit garçon manqué qui accepté tant bien que mal de ce recevoir le ballon entre les jambes sans crier douleur. Nous étions à presque deux mètres du sol, ce qui me sembla grand du haut de mes soixante centimètres. Il faut dire que ma croissance n’a débuté qu’à l’âge de 12 ans, dès lors je ne poussais pas vraiment. Nous nous installâmes donc sur un tronc pouvant supporter nos deux points additionnés. Nous étions donc à cheval face à face, je me rendais compte d’ailleurs à quel point je risquais de tomber et me casser la figure. Pire je pouvais me retrouver à l’hôpital pour cette idiot qui lui était plus souple qu’un Ninja tandis que moi c’étais à peine si j’arrivais à aligner deux pas sans me retrouver écrouler comme une patate sur le sol. Enfant j’étais assez ronde, et je ne prenais pas grand soin de moi. Il faut dire que Barbie ne m’avais jamais inspiré, si ce n’est pour lui couper les cheveux (au grand désarroi de ma mère). Je n’arrêtais cependant pas de dévisager mon camarade, tout en transpirant du front comme un veau de peur mais aussi de fatigue. Il se mit à rire, jamais je n’oublierai ce rire qui dévoilait ces petites dents triangulaires. Je n’aimais pas ces dents. Il finit par se calmer, me demandant
      « Pourquoi ton père est parti ? »
      J’haussai les épaules, à vrai dire je n’en avais aucune idée. Si ce n’est qu’il n’avait jamais accepté d’être mon père. Non en faite je n’en savais rien. Ma mère ne m’en parlait pas. Il faut dire qu’à la maison c’était un sujet tellement tabou, que mieux valait ne jamais l’aborder si ce n’est de rendre ma mère triste et en colère. Je le regardais, et sans pouvoir lui donner de réponse, je lui retournais vulgairement la question. « Et toi ? Comment ça se fait que t’as pas de père non plus ? », il me regarda en me dévisageant. Hesitant presque à me donner la réponse. D’abord, il regarda le sol, comme s’il était prés à sauter pour éviter de m’expliquer, mais ensuite il se redressa reposant ses petits yeux bleutés sur moi. « Mon père il est homo. », Homo ? Kezako ? Je le regardais d’un air qui le fit presque rire. Je devais vraiment avoir l’air saute. Il reprit donc : « Et bien, Homo c’est un homme qui aime un homme. Mais ça peut aussi être une femme qui aime une femme ». J’haussais un sourcil. Il faut dire que ce petit était très précoce et m’apprenait bien trop de choses, c’était lui qui m’avait expliqué comment on faisait des bébés (chose qui avait embêté ma mère, le jour où je lui avais posé la question), il m’avait également expliqué que le père noël n’existait pas, que la petite souris ne remplaçait pas mes dents. Et bien d’autre chose. Mais dans toute histoire, s’il y avait une chose que je n’avais compris que par l’intermédiaire de ce nain de jardin, c’était qu’en aucun cas je n’était coupable de l’absence de mon père. Chose que ma mère n’avait jamais tenté de m’expliquer.

      ****


      « Très bien Mademoiselle Laurensot », avait dit Madame Carbs, professeur de mathématique après m’avoir envoyée au tableau. Je sentais des regards se posaient sur moi, quant à mes joues elles étaient arrivés à un rouge vif. Je retournais à ma place, silencieusement. A mon grand désarroi, Yann, était à mes coté. Vous savez Yann, c’est l’élève le plus sournois qui existe dans à peu près toutes les classes, et qui a pour hobbies de vous embêter jusqu’à que vous pêtiez les plombs devant un bon nombre de gens. Souvent casquette à l’envers, et regard pervers qui vous déshabille en moins de deux. Je tentais de ne pas prêtais attention à lui, sauf qu’il s’amusait à se coucher sur ma table. Je le repoussais péniblement, c’était le mec aux mille et une conquêtes. Josephine, Carole, Anastasia, Anais, Celine, Luna et j’en passe en avait fait les frais. Sauf moi, j’étais bien trop occupée à étudier pour prêter attention à ce petit malin. Il me piqua mon stylo pour attirer mon attention, je détournais du regard. Si je vous parle de ça, c’est que les événements qui suivirent me firent regretter le jour de ma naissance.
      « Dit moi, de quelle couleur est ton soutif ? ». Je le toisais du regard, avant de le reposer sur le professeur qui nous expliquer les exponentielles. Je l’entendais ruminer derrière mon dos, à la fin du cours, je n’attendais pas, je fus la première à quitter la salle. « Daisy chérie ! », je me retournais donc en la direction de cette voix si agaçante. Et devinez quoi ? Monsieur s’était emparer de mon journal intime (que j’avais oublié de fermer) et se m’était à lire à qui veut l’entendre les passages me mettant le plus dans l’embarras. Mon temps de réaction fut plutôt long, étant donné que lorsque j’étais parti lui arracher il avait déjà prononcé LES MOTS. Je cite : « Aiden. Peut être l’homme de ma vie, si ce n’est qu’il ignore que j’existe. ». Je sentais d’ailleurs une bonne dizaine de pairs d’yeux se poser à nouveau sur moi. Non pas comme quand j’avais résolu l’équation mathématique, là c’était plutôt des regards moqueurs. Et il n’en fallut que très peu pour que la nouvelle chatouille les oreilles de mon chers Aiden. Il en avait tellement rit, que j’avais supplié ma mère de me changer de lycée. Pendant presque 2 mois, j’endurais les plaisanteries de mauvais gout de Yann et sa bande. Tandis que le regard de Aiden lui m’était insupportable et moqueur à chaque fois que je le croisais.
      Je m’en rendais malade.
      Carole et Anastasia m’avais pourtant soutenue. Ma revanche fut prise, au mois d’Avril. Avec l’aide d’un certains Sebastien, nous avions attendu qu’il s’en aille se doucher pour leur piquer leurs chaussures respectifs. J’aurais certes pu me montrer encore plus cruelle, mais ça n’avais pas été cadeau de se rendre en cours pied nu. D’autant plus qu’il ne faisait pas complètement chaud. Ils subirent les mêmes moqueries que j’avais eues droit quelques temps plutôt.
      Depuis. Et bien depuis ces incidents, je suis partie au bal avec Aiden, et quant à Yann il m’a littéralement fichu la paix. D’ailleurs cette correction l’a bien calmé, il m’arrive de le rencontrer parfois quand je me rend au Québec. Il est papa, chose qui me fait toujours sourire. Quant à Aiden, je n’ai plus eu de nouvelles de lui après notre rupture qui a eu lieu le jour de la remise des diplômes.



Dernière édition par Daisy Laurensot le Jeu 29 Jan - 19:30, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samantha Kennedy
HEY MOMMA | Losing touch and control
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 28
Mood : Lunatic.
Date d'inscription : 09/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   Ven 23 Jan - 21:02

Bonjour et bienvenue cheers
Par contre, je suis désolée mais Scarlett est déjà prise, un oubli dans la liste Embarassed

_________________

(c)Paperweight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Laurensot

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   Ven 23 Jan - 21:18

    • Anecdote de la vie actuelle :

      « Oh mon dieu. » Je m’étais rendu en courant vers le vieil homme couché par terre. J’ignorais ce qui était arrivé dans la pièce. Arrêt Cardiaque sans doute. Je n’étais certes pas été les secours, mais je n’ignorais pas les premiers gestes à faire. Je me saisis donc de mon portable d’une main, tandis que j’appeler le numéro d’urgence. « Monsieur Abrahms, vous m’entendez ? ». Il semblait ne pas répondre à mon appel. A l’autre bout du téléphone une voix m’avait répondu, paniquer comme j’étais de voir le compère de mon immeuble, j’avais plutôt du mal à articuler correctement : « Oui, Bonjour, je vous appelle de l’immeuble Christophe Colomb dans le centre commercial… Non il ne respire plus… Je m’y mets de suite. Je raccroche ». J’avais attendu le signal pour m’y mettre, après lui avoir détaché sa ceinture et ouvert sa chemise parfaitement repassé, je mis mes mains au niveau de sa poitrine, en me mettant à lui faire un massage cardiaque comme j’avais appris quelques temps plutôt sur un mannequin. Hors la seule différence c’est que se n’était pas un mannequin, je tentais de rester le plus correct possible, bien que la peur de me dire qu’il pouvait y laisser sa vie me laisser le souffle couper. Mes mouvements étaient réguliers, tout en suivant le rythme de mes décomptent, je commençais d’ailleurs à avoir mal au bras à force de répéter les mêmes actions.
      Il ne fallut que deux, voire trois minutes pour voir débarquer une équipe médicale, on me donna l’ordre de continuer mes gestes jusqu’à que l’un d’entre eux pris la relève. Je me reculais du corps inerte, les yeux luisant de peur pour ce vieil homme. Il avait perdu sa femme, il y a quelques années de cela, et n’avait plus que sa fille qui étudiait dans une grande fac américaine et qui lui rendait visite très fréquemment. J’avais eu l’occasion de lui parler une fois, et dieu sait à quel point elle était attachée à ce gaillard. « Heure du décès, 18h24 », annonça une voix derrière moi. Je me retournais violement, avant de fondre en larme devant le cadavre. Je ne m’étais jamais retrouvé devant un mort de la sorte, d’ailleurs j’avais toujours refusé d’en voir un de très près. Une secouriste m’avait gentiment caressée le dos, en me demandant si je voulais appelé quelqu’un de ma famille. Il faut dire que j’avais laissé entendre que c’était mon père. Je n’avais même pas cherché à rectifier, après avoir pris ses clefs, je me rendais chez lui en cherchant dans son minuscule carnet d’adresse le numéro de sa fille « Ma Jade », il me semblait bien que c’était Jade son prénom. Je sentais que j’avais un devoir vis-à-vis de cette jeune femme, et je pris la lourde et difficile responsabilité de lui annoncer la mort de son père. Un vieil homme avec qui il m’arrivait cela dit de discuter souvent de mes problèmes. J’avais été profondément chagriné de ce décès, et la réaction de sa fille me rendit encore plus triste. La pauvre.


    • Son avis sur l’Ile de Vancouver :
      « J’adore cette île, sinon jamais je n’aurai accepté de venir m’y installer toute seule. Les gens y sont agréables, l’ambiance y est sereine. Tout ce que j’adore. Même le climat atteint parfois la perfection. Cela dit, j’aime tout de même aussi mon petit Québec à moi » - A déjà avoué la jolie brune à ses collègues de travail. Cela dit, souvent ce qu’on pense et ce qu’on le dit peut s’avérer totalement faut. Bien que la vie sur l’ile lui plait, elle est souvent très nostalgique de son pays d’origine. Il faut dire qu’elle est bien trop habitué à sa maman chérie, et ne la voir que lors des vacances scolaires peut être aberrant. Peut être, qu’un fiancé pourrait l’aider à vaincre cette solitude et vilaine nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisy Laurensot

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

LES PETITS PAPIERS
ADRESSE:
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   Jeu 29 Jan - 19:47

Je crois avoir terminé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daisy •• Crazy Beautiful (F)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daisy •• Crazy Beautiful (F)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Crazy Minds
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SUDBURY SQUARE :: BIENVENUE AU CANADA :: EMBARQUEMENT IMMEDIAT-
Sauter vers: